You are not logged in
Log in
Sign up

Renald Cadorette

Renald is a site manager of Cadorette Web Site
Renald created the site on November 8 2009 (5 years ago)
Renald visited 3415 times, last visit on January 27 2015 (4 days ago)

Other site memberships (by number of visits)

Tardif - Fournier Web SiteMember, since Apr 8 2011
Cadorette Web SiteMember, since Apr 8 2013
Les Melancon Web SiteMember, since Apr 21 2011
huard Web SiteMember, since Aug 12 2013
Lamontagne Web SiteMember, since July 6 2011
FamilleMember, since Aug 12 2011
Back to Palingenesis Web SiteMember, since Jan 29 2011
Fontaine Web SiteMember, since Mar 27 2011
Arbre des HARANDMember, since June 11 2011
Famille Laurent Dumas et Jeanne Pelletier Web SiteMember, since Jan 26 2014
And 55 more »

Immediate family

<Private>
Partner
<Private>
Partner
<Private>
Child
<Private>
Parent
<Private>
Parent
<Private>
Sibling
<Private>
Sibling
<Private>
Sibling
<Private>
Sibling
<Private>
Sibling
<Private>
Sibling
<Private>
Sibling
Comments:
Cadorette Claudette Emmanuel Bravo Renald,

Merci pour avoir parti ce site car cela nous tiens au courant des évenement qui se passe dans notre famille surement que nous en oublierons sans cela
Claudette
4 years ago
Monique Lacasse Il ya des mélanges dans la famille de Charles de Billy. Les 12 enfants sont comme suit:
Léa 1873 (sr,Marie Philothée,snjm.)
Eva 1875 (Alfred Lacasse)
Anna1879 (Arthur Girouard)
Emma 1880 (sr.Marie de la Compassion,snjm)
Joseph 1881 (Eugénie Hébert)
Maria 1883 (Oscar Girouard)
Ludger 1885 (Clara Vigneault 2) Amanda Côté-Boisvert)
Hilda 1887 décédée à 1 ans1/2
Rosa 1892 (sr.Marianna-Léa,snjm )
Laura 1895 ( Joseph Labonté )
Marianna 1898 (sr.Marie-Rosa de Jésus,snjm.)
Si vous avez des questions Contactez-moi
Monique Lacasse
3 years ago
Renald Cadorette Je te remercie beaucoup pour les renseignement sur la famille De Billy
Renald Cadorette
3 years ago
Monique Lacasse Je m'excuse mais mon père n'a jamais porté le nom d'Etienne . Il ne faudrait pas que cette erreur se propage dans les arbres généalogiques. Et, il n'y a personne dans la famile qui porte le nom d'Étienne. Au baptême le 29 mars il a reçu le nom de Jean Joachim,Roméo, Georges Lacasse.. Il a été baptisé par le curé Omer L.Robin
à l'église Immaculée -Conception de Sherbrooke.
3 years ago
Fernand D'Argy Fernand D'Argy Salut, Un commentaire au sujet de Diane Morasse qui est aujourd'hui sa conjointe de fait à Michel D'Argy et aussi ma sœur qui est Jocelyne Champoux (née D'Argy) est séparée et aujourd'hui elle est avec François Bellumeur de Victoriaville et mon autre sœur France Perreault est séparé depuis très longtemps et elle est seul présentement elle a resté longtemps avec Pierre Houle et ont eu un enfant du nom Micael Houle
Fernand
161 days ago
Fernand D'Argy Fernand D'Argy Bonjour, lune des sœurs de mon père que vous nommée Georgianna est Marie D'Argy marié à Édouard Auger à Québec et ils sont tous les deux décédés
Fernand
161 days ago
Fernand D'Argy Ma sœur Diane Pinard (née D'Argy)`a rencontré Claudette Goudreault à l'hôpital au début du mois d'aout 2014
161 days ago
Fernand D'Argy Bonjour, Colette D'Argy (née Labbé) fut ma première épouse et je me suis séparé en 1993 Fernand
161 days ago
Renald Cadorette Je te remercie de toute ses renseignements ils sont très précieux dans mon arbre , au sujet de ta sœur Diane Picard j'était au courant mais je te remercie qu'and même
et au plaisir de se revoir et à la prochaine
Rénald Cadorette
160 days ago
Fernand D'Argy Indiquée sur un plan de 1879, dans le prolongement de la rue Saint-Thomas, elle a été bâtie plus tard et elle a reçu le nom d'Antoine-Desrosiers en 1947. Cette voie a été fermée lors de la construction de l'autoroute Félix-Leclerc (40) en 1973. Son nom rappelait la mémoire d’Antoine Desrosiers (1619-1691), pionnier de Trois-Rivières dont la concession s’étendait à proximité de cette rue. Desrosiers serait venu de Renaison (Loire) ou de Vernaison (Rhône). En 1645, il était à Trois-Rivières, employé comme domestique des Jésuites. Deux ans plus tard, en 1647, le gouverneur Montmagny lui octroya une terre de 25 arpents (le gouverneur de Trois-Rivières, Pierre Boucher, lui délivra les titres le 22 juillet 1656). Le 11 août 1649, il s’engagea avec Sauvaget et Seigneuret, par acte notarié, à fournir 500 pieux à Pierre Boucher (sans doute pour l’érection de la palissade du bourg; le 19 août suivant, Urbain Beaudry dit Lamarche allait faire de même pour 400 pieux). La même année (1649), le gouverneur D’Ailleboust lui concéda une terre de 4 arpents sur 5, jouxtant la Grand’Rue (actuelle rue des Forges, au pied du Platon). Le 2 juin de l’année suivante (1650), il obtint un emplacement dans le bourg (qu’il vendit le 9 février 1667). Il obtint aussi de Jacques LeNeuf un terrain sur l’île aux Cochons. En 1659, Antoine Desrosiers était soldat; cette année-là, il fut fait prisonnier par des Onneyouts et réussit à s’échapper vers le lac Ontario. En 1665, il quitta Trois-Rivières pour aller s’établir à Champlain où il fut revêtu de la charge de procureur fiscal de la seigneurie à compter de 1669 (ou avant). Le 8 juin l669, il obtint une terre dans le fief de l’Arbre-à-la-Croix, revendue le 3 septembre suivant; puis, le 14 août 1676, une concession à Gentilly. Il mourut à Champlain le 9 août 1691 à l’âge de 72 ou 73 ans. Le 24 novembre 1647, il avait épousé Anne LeNeuf du Hérisson, fille de Michel LeNeuf du Hérisson, arrivée à Trois-Rivières en 1636 avec son père (célibataire), son oncle Jacques LeNeuf de la Potherie, sa tante Marie LeNeuf et sa grand-mère, Jeanne LeMarchand (nous ne savons pas si Anne était née hors mariage ou si elle avait été adoptée par Michel LeNeuf du Hérisson). Anne LeNeuf du Hérisson et Antoine Desrosiers eurent huit enfants: Marie, Michel, Jean, Anne, Antoine, Pierre, Marie-Jeanne et Joseph, décédé en bas âge. Leurs enfants et petits-enfants portèrent les noms de: Desilets, Dutremble, Lafrenière, Dargy (Dargis), Desrosiers, Rheault, Turcotte. Antoine Desrosiers signait « Anthoine de Rosier ».

Petite voie qui reliait les rues Cartier et Buteux, à proximité de la rue Bonaventure. Au Trois-Rivières une rue qui portait le non d'Antoine Desrosiers et aussi une rue au nom de Dargis actuellement en l'honneur des contracteurs Dargis et aussi un lac du même nom Lac Dargis
Fernand D'Argy
154 days ago
Renald Cadorette Je te remercie beaucour j'ai entrer toute le texte dans son
annotations (Antoine Desrosiers )
154 days ago
Fernand D'Argy Une note sur le nom de la famille: Desrosiers dit Dargie, D’Argy, Dargis et D’argis
Les ancêtres d’ Antoine Desrosiers, qui a émigré au Maine vers 1870, ont tous été connus que soit Desrosiers ou Desrosiers dit Dargie. Et si cela ne suffit pas à confusion, certains sont Dargis ou Dargy ou Dargie dit Desrosiers. Cela découle tout des quatre fils de premier colon de France (également un Desrosiers Antoine ) prenant chacun une identité distincte. Le dernier fils d'Antoine Desrosiers, un Pierre Desrosiers, né en 1667, a choisi Dargis. Selon le prêtre qui a enregistré les événements dans le registre de la paroisse au cours des années, le dit nom peut être orthographié Dargie, Dargis, Dargy et même d'Argis.
Antoine Desrosiers est né à Nicolet, Québec autour de 1820. Il a épousé Hélène Lafond à Granby, en 1844. Elle était âgée d'environ 18 ans à l'époque. Ensemble, ils ont eu au moins neuf enfants, la plupart nés à Saint-Norbert. Horreur, sous la forme d'une épidémie, frappé à l'été 1860 lorsque deux des enfants, 5 ans Auxilia et 3 ans Napoléon, est mort dans la semaine de l'autre. L'été suivant, un autre fils est né et il a été nommé Napoléon. C’ est mon grand-père. Les enfants ont parfois été baptisés Desrosiers dit d'Argis, parfois juste Dargie. Une fois aux États-Unis, le nom Dargie (ou Dargis) a été maintenu et Desrosiers a chuté.
Les Dargies quitté le Canada en 1870, et se installe à Lewiston, Maine, avec leurs enfants: 17 ans Antoine, 11 ans, Marie, 9 ans Napoléon, 7 ans Arsène, 6 ans Alphée, et 3 -Année vieille Marie Alma. La fille aînée, Elida avait épousé en mai 1868 à Saint-Norbert. Il est difficile de savoir si elle a suivi la famille dans le Maine.
On peut se demander pourquoi un homme de 50 ans et sa femme d'âge moyen voudraient vendre beaucoup de leurs biens et de migrer vers un autre pays; ma conjecture est que les membres de leur famille qui les avaient précédés dans le Maine, peut-être frères et sœurs ou cousins. Plus, Lewiston était place et à venir, prospère et en croissance rapide. Il venait de devenir une ville avec toutes les commodités, et les pères de la ville, principalement des entrepeneurs yankees succès qui avait attelés la rivière Androscoggin, rendu facile pour les Canadiens-français pour faire bouger ... ouvriers prêts à la recherche de travail, tout.
Peu de temps après un éperon de chemin de fer a été construit à partir de Portland à Lewiston, Canadiens simplement versé dans Lewiston, un gonflement de la population par des milliers et finalement devenir le groupe dominant de la population. Ils se sont installés dans les nombreux blocs construits par les usines ou dans une zone appelée «Little Canada." En 1880, Lewiston avait une population de mieux que 19000. De 1840 à , la ville avait décuplé.
Pas beaucoup plus est connu d'Antoine et Hélène (LaFond) Dargie sauf que Antoine est mort à Lewiston en Juin 1890, et son épouse, Hélène, est décédé à Lewiston en Janvier 1896, au l'âge de 69. Leurs trois fils, Antoine, Napoléon et Alphée tous étaient mariés à Lewiston, il apparaît la famille est restée dans la région depuis plusieurs années.
Comme mentionné précédemment, Napoléon Dargie était mon grand-père. Il était environ 9 ans lorsque sa famille a émigré à Lewiston, Maine. Parmi les nombreux migrants qui choisissent de faire de Lewiston, ME Leur maison a été la famille de Zoël Turcotte. Ils sont arrivés vers 1879. Une des filles, Leonise Turcotte, épousera Napoléon Dargie en Octobre 1883.
Léonise (Turcotte) Dargie allait donner naissance à de nombreux enfants, dont 10 survivraient d'avoir leur propre famille. Mais ils ne étaient pas tous nés à Lewiston. Après ma grand-mère, Delia Hélène Dargie, est né en Août 1891, la famille déménage à Attleboro, MA à propos de 1893 où le frère de Napoléon, Alphée vivait. A cette époque, Napoléon et Alphée étaient deux fixateurs du métier par métier. De 1893 à 1897 il y avait une grave dépression à l'échelle nationale, cela aurait pu être la cause de leur laissant Lewiston. Napoléon et sa famille sont restés à Attleboro jusqu'à environ 1900. Depuis ils ont vécu dans la région de Dodgeville, il est probable Napoléon a travaillé dans le Mill Dodgeville . En 1900, la famille comprenait 15 ans Maria, de 10 ans Freddie (Alfred), 9 ans, Delia, de 6 ans Blanche, de 4 ans Harry (Henri) et de 2 ans Gene (Eugene ). Le dernier mouvement de la Dargies ferait comme une famille serait d'Adams, MA où quatre autres enfants sont nés: Arthur en 1901, Adelard en 1902, Annette en 1906 et Oscar vers 1907.
La plupart des souvenirs d'enfance de ma grand-mère Delia tournait autour Adams, MA, la maison de la puissante Greylock Montagne qui, souvent, ont provoqué des inondations dans le village ci-dessous, et de la proximité célèbre ou tristement célèbre Tunnel Hoosac percé à travers une montagne de roche qui a vingt ans et 20 millions de dollars construire. Bien que terminé en 1875, qui était avant l'époque de Delia, ce était un point de fierté pour la région et parle souvent.
Susan B. Anthony est né à Adams, MA en 1820, mais ma grand-mère ne savait pas ou peut-être impressionner. Après tout, il ne serait pas jusqu'en 1920 avant que les femmes ont été autorisées à voter. D'ici là, Delia Dargie serait mariée et vivant dans Attleboro, élever une couvée de sa propre.
Napoléon est mort en Dargie Adams, MA en Octobre 1918, à l'âge relativement jeune de 57. Avec le temps, sa femme, Léonise, a déménagé à Pawtucket, RI où elle a acheté un immeuble avec trois de ses plus jeunes enfants non mariés, Arthur, Annette et Oscar. Un de ses locataires était sa fille aînée Maria maintenant mariée à Edmund House et de leur famille grandissante.
Au cours des cinq prochaines années, Léonise Turcotte Dargie serait remarier en Janvier 1926, à l'âge de 61. Son nouveau mari la veuve frère-frère, David Lemieux, dont le mariage de longue date à la sœur cadette de Léonise, Marie, avait terminé à la mort de Marie en 1924. Léonise était étonné par la proposition; ses enfants étaient ravis et encourageant. Le mariage signifie reculer à Lewiston, ME où David Lemieux avait une maison et une entreprise de construction, et où sa sœur Eva, ainsi que d'autres membres de la famille, vivait encore.
David Lemieux est décédé dans les 10 années de leur mariage, mais Léonise resté à Lewiston où elle mourut en Juillet Juillet 1945 à l'âge de 81 ans.
18 days ago
Fernand D'Argy Les Dargies dans Adams, MA c. Printemps 1902 Rangée arrière debout: Maria 16, Delia 9 et Freddie (Alfred) 12 Première rangée: Harry (Henri) 5, Leonise (mère), Blanche 7, Gene (Eugene) 4, Napoléon (père) avec ans Arthur sur son genou. Absent de la photo sont Del (Adelard), Annette et Oscar qui ne sont pas encore né.
18 days ago
Fernand D'Argy J'ai essayer de mettre les photos des Dargis au Maine, pas possible
18 days ago
Ancestor search:
Search

Download our exceptional genealogy software for free

Fun & simple to use
Imports your GEDCOM files easily
Smart Matching™ technology
Supports 40 languages
 
Loading...
Loading...